Camp d’entraînement 2016 à Fréjus, vu par les athlètes

LE SAMEDI 26 MARS, NOUS SOMMES PARTIS POUR FRÉJUS, LIEU DU CAMP D’ENTRAÎNEMENT DE CETTE ANNÉE.

Arrivés sous le soleil de la côte d’Azur, nos entraineurs nous ont annoncé qu’en raison du week-end de Pâques, le stade était fermé et que nous devions faire nos entrainements en hors-stade durant les deux premiers jours de la semaine. Le premier soir a débuté avec les habituelles parties de loup garou tous ensemble. Le dimanche, le camp d’entraînement a pu commencer avec un temps sec et un ciel nuageux. L’après-midi, la pluie est arrivée et nous avons été trempés lors du trajet en bus, puis à pieds pour rejoindre la base nature François-Léotard où nous nous sommes entraînés cet après-midi-là. Le lundi, nous sommes partis dans la forêt pour l’entraînement. L’après-midi, certains ont eu le droit à une pause et sont allés au karting, tandis que les autres n’ont eu le droit qu’aux séries. Le mardi, nous avons utilisé le stade pour la première fois sous le soleil, et avec les installations locales. La fatigue et les courbatures ont alors commencé à s’installer.

Mercredi, nous avons commencé la journée par notre entrainement matinal avant d’aller à St-Raphaël en bus pour une après-midi de repos et de visites. Arrivés à St-Raphaël, nous nous sommes séparés, entraineurs et athlètes, pour aller faire les magasins, des photos et la visite du coin. Nous nous sommes tous retrouvés devant un glacier, chez qui nous nous rendons à chacune de nos sorties ici, pour déguster leurs excellentes glaces, alléchés et hésitants devant la bonne cinquantaine de parfums. À la fin de la journée, nous sommes retournés à l’hôtel en bus. Le lendemain, le programme était entraînement matinal, repas, pause et entraînement de l’après-midi. Ensuite, retour à l’hôtel pour une douche bien méritée, un souper et les jeux de société habituels (cartes, loup garou, éclats de rire). Vendredi 1er avril, une odeur de poisson flottait dans l’hôtel, et nous nous sommes levés tous en sachant que cette journée serait compliquée avec toutes les farces qui nous seraient faites, mais que nous pourrions aussi faire…. Le matin, entraînement normal. L’après-midi, les entraîneurs nous ont concocté des joutes par équipe. Cela débutait avec des haies, puis du javelot de précision, des épreuves de sauts, de la hauteur, des estafettes et pour finir un relais de 4x400m. C’est avec tristesse que nous quittons le stade de Fréjus pour aller préparer les valises du retour. Mais avant de partir, samedi, nous avons fini par un entrainement matinal avant de diner puis départ direction la Suisse. Le voyage, comme à l’aller, fût long avec une pause de midi bien appréciée. Arrivés à destination, chacun est reparti chez lui avec ses bagages et plein de bons souvenirs du camp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *